Trappes, le 5 mai 2021

Suzuki, Toyota, Mazda, Subaru et Daihatsu – une alliance autour de la connectivité

Suzuki, Subaru, Daihatsu, Toyota et Mazda sont parvenus à un accord portant sur l’élaboration conjointe de spécifications techniques pour les dispositifs de communication embarqués de nouvelle génération
 
– Les systèmes de communication seront standardisés pour proposer plus rapidement des services connectés à la fois plus sûrs et plus pratiques –
 
Toyota, Japon, 27 avril 2021 — Suzuki Motor Corporation (Suzuki), Subaru Corporation (Subaru), Daihatsu Motor Co. Ltd. (Daihatsu), Toyota Motor Corporation (Toyota), et Mazda Motor Corporation (Mazda) sont parvenus à un accord portant sur l’élaboration conjointe de spécifications techniques pour les dispositifs de communication embarqués de nouvelle génération, et visant à encourager l’utilisation commune de ces systèmes. Pour ce faire, cet accord prévoit d’utiliser des services connectés destinés à établir un lien entre les automobiles et la société, et de standardiser ces technologies dans le but de créer un nouvel engouement, de nouvelles valeurs et de nouveaux services, afin d’offrir plus rapidement des services connectés plus sûrs et plus pratiques.
 
Dans le domaine « CASE » (Connected, Autonomous, Shared, and Electric / connectivité, autonomie, partage, électrification), qui devrait entraîner des transformations majeures dans l’industrie automobile, le secteur de la connectivité connaît des évolutions rapides tant du point de vue technologique que commercial pour tout ce qui concerne les communications et les données, tels que les services cloud, les objets connectés, le Big Data et l’Intelligence Artificielle. Chaque constructeur automobile développe séparément ses propres dispositifs de communication embarqués, et même lorsqu’ils proposent les mêmes services connectés (ex. : fonctions de commande à distance), chacun d’eux adopte une approche différente pour le développement et le déploiement des ressources nécessaires.
 
Face à cette situation, ces constructeurs sont à même de proposer très rapidement à leurs clients des services connectés plus sûrs et plus pratiques en coopérant au développement des dispositifs de communication embarqués qui constituent des fonctions essentielles des véhicules connectés ; en internalisant le développement d’applications et de services ; en gagnant en efficacité et en accélérant le développement de ces dispositifs. En procédant ainsi, chaque marque pourra davantage se consacrer au développement d’applications et de services sur la base de cette infrastructure commune.
 
Pour l’heure, Suzuki, Subaru, Daihatsu et Mazda intègrent leurs propres technologies aux systèmes de communication embarqués de base développés par Toyota. Ils s’associeront pour développer des systèmes destinés à équiper les véhicules connectés de nouvelle génération, présentant des spécifications communes pour la connexion des véhicules aux réseaux et au centre des systèmes de communication embarqués.
Ainsi, en stabilisant la qualité de communication entre les véhicules et le centre des systèmes de communication embarqués, il sera possible d’offrir aux clients des services connectés plus pratiques, tels que des appels téléphoniques plus clairs entre les clients et les opérateurs, et une vitesse de connexion plus rapide.
 
Parallèlement, il sera possible d’alléger les charges de développement de chaque constructeur, mais aussi de simplifier le fonctionnement des systèmes ainsi que les mises à jour intégrant de nouvelles fonctionnalités, ce qui permettra d’optimiser les ressources (ex. : installations, personnel).
Schéma conceptuel du fonctionnement des services connectés
 
Dans le cadre de cet accord, Suzuki, Subaru, Daihatsu, Toyota, et Mazda se montreront ouverts à une collaboration avec d’autres partenaires partageant leur vision, et poursuivront leurs efforts en vue de développer des services utiles au quotidien des citoyens et de résoudre les problématiques sociales.