Trappes, le 30 octobre 2020

Suzuki Motor Corporation accompagne la Fondation Tara Océan dans sa mission d’exploration au Japon


 

Alors que Suzuki Marine présente son système de collecte de microplastiques sur ses moteurs hors-bord, Suzuki Motor Corporation soutient la mission de la Fondation Tara Océan au Japon.
 
Partenaire en France de Tara Océan depuis 2015, Suzuki apporte aujourd’hui son soutien à la branche japonaise de la Fondation dans le cadre d’une campagne d’étude et d’échantillonnage sur la pollution plastique dans les eaux côtières japonaises. En recevant au siège d’Hamamatsu au Japon, le 8 octobre dernier, les représentants de la Fondation, et en mettant un véhicule à leur disposition, les équipes de Suzuki Marine témoignent de l’engagement de l’entreprise en faveur de la protection des océans.
 
« C’est avec fierté que les équipes de notre siège mondial ont répondu à la demande de la Fondation Tara Océan. Chez Suzuki, la protection de l’environnement et notamment des océans est l’une de nos préoccupations majeures. Nos opérations « Clean Up the World » ont débuté à Hamamatsu en 2010 puis ont été menées à l’échelle mondiale dès 2011. L’année 2020 marque le 10e anniversaire de cette campagne que nous continuerons de mener à l’avenir. Cet échange, entre experts de l’environnement, a eu lieu au moment même où Suzuki Marine présentait sa technologie de récupération des microplastiques proposée sur les moteurs hors-bord » explique Yasuharu Osawa, Managing Officer & Division General Manager de la division Marine, Suzuki Motor Corporation.
 

 



Tara, JAMBIO et… Suzuki
 
Après l’étude de la pollution plastique dans les fleuves d’Europe, la Fondation Tara Océan,
en collaboration avec le réseau des stations marines universitaires au Japon JAMBIO (Japanese Association for Marine Biology), lance son projet Tara-JAMBIO dont l’objectif est d’étudier l’ampleur de la pollution plastique dans les eaux du pays et leur teneur en microplastiques, débris microplastiques et nanoplastiques, et ainsi permettre d’évaluer l’étendue de la pollution plastique et de ses impacts potentiels sur la biodiversité. « Je suis très heureux que cette expédition japonaise organisée par la Fondation Tara Océan Japon ait pu nous permette d’échanger avec les équipes de Suzuki Marine, au siège du groupe à Hamamatsu. Nous avons des préoccupations communes » explique Romain Troublé Directeur Général de la Fondation Tara Océan.
 
La récupération des plastiques sur les moteurs hors-bord Suzuki
 
Suzuki Motor Corporation a mis au point le premier dispositif de collecte de microplastiques au monde à pouvoir être installé sur un moteur hors-bord. Les équipes d’ingénieurs ont concentré leurs efforts sur la structure du moteur hors-bord, qui pompe plusieurs tonnes d’eau de mer pour refroidir le moteur avant de la rejeter dans l’océan. Le dispositif mis au point utilise cette eau rejetée ; les déchets microplastiques flottant à la surface de l’eau peuvent ainsi être collectés, tout simplement en naviguant.
 
Le dispositif peut être facilement installé sans pour autant nuire aux performances du moteur. Il sera proposé sur les moteurs Suzuki Marine dès 2021.
 
L’engagement de Suzuki en faveur de l’environnement, et les dernières innovations des équipes d’ingénieurs de Suzuki Marine présentées à la Fondation Tara Océan, sont une opportunité idéale de réunir les compétences et d’agir, ensemble, pour la protection des océans.