Trappes, le 30 août 2019

Toyota et Suzuki signent un contrat d’alliance capitalistique

Toyota Motor Corporation (Toyota) et Suzuki Motor Corporation (Suzuki) annoncent par la présente la signature ce jour d’un contrat d’alliance capitalistique (l’« Alliance ») afin d’établir et de promouvoir un partenariat à long terme entre les deux entreprises, favorisant leur collaboration dans de nouveaux domaines, notamment la conduite autonome.

1.    Objet de l’alliance
Les deux entreprises ont commencé à envisager un partenariat commercial le 12 octobre 2016 et continué à étudier les détails de cette entente depuis lors. Le 20 mars 2019, les deux constructeurs avaient annoncé qu’ils entameraient des pourparlers concernant le développement de produits communs et une collaboration dans le domaine de la production et de l’approvisionnement croisé de produits, tout en mutualisant leurs compétences respectives dans les technologies d’électrification et les technologies des véhicules compacts.
Le marché de l’automobile connaît actuellement une mutation sans précédent, tant en termes de périmètre que d’envergure, non seulement en raison de réglementations environnementales plus strictes mais également avec l’arrivée sur le marché de technologies et solutions de mobilité nouvelles. Les deux entreprises entendent aboutir à une croissance durable en relevant ensemble les nouveaux défis du secteur de l’automobile. Pour ce faire, elles établiront et approfondiront leurs relations de coopération dans de nouveaux domaines, tout en restant concurrents. De plus, cette alliance viendra renforcer les fondations commerciales existantes, ainsi que les technologies et les modèles des deux constructeurs.
Pour relever les défis auxquels elles seront confrontées dans cette phase de transition, les deux entreprises envisagent d’établir et de promouvoir un partenariat à long terme, favorisant leur collaboration dans de nouveaux domaines, notamment la conduite autonome.
La signature de ce contrat d’alliance capitalistique se veut la confirmation et l’aboutissement de discussions sincères et approfondies entre les deux entreprises, et permettra d’établir et de promouvoir leur partenariat futur dans de nouveaux domaines.
 
2.     Détails de l’alliance
Afin d’établir et de promouvoir un partenariat à long terme entre les deux entreprises, celles-ci envisagent d’acquérir chacune des actions de l’autre sur la base de l’Alliance.
Toyota entend acquérir 24 000 000 d’actions ordinaires de Suzuki (4,94 % du nombre total d’actions émises par Suzuki au 31 mars 2019 (hors actions propres) pour une valeur totale de 96 milliards de yens).
De même, Suzuki envisage de racheter des actions Toyota sur le marché pour un montant équivalent à
48 milliards de yens.
Ces prises de participations se feront une fois que les entreprises auront obtenu l’accord des autorités étrangères de la concurrence.