1-16 octobre 2016

Information Presse Mondial de l’Automobile 2016

TROIS QUESTIONS À STÉPHANE MAGNIN DIRECTEUR ACTIVITÉ AUTOMOBILE DE SUZUKI FRANCE

BALENO IL Y A QUELQUES MOIS, VITARA S AVANT L’ÉTÉ, ET MAINTENANT NOUVEAUX S-CROSS ET IGNIS. QU’EST CE QUI EXPLIQUE UN TEL DYNAMISME DANS LE RENOUVELLEMENT ET LE DÉPLOIEMENT DE LA GAMME SUZUKI ?


Nous avons construit en 2010 un plan produit ambitieux avec l’objectif d’atteindre les 280 000 immatriculations par an en Europe. A partir de 2013, notre offensive consistait à lancer trois modèles en un peu plus d’un an, et nous avons présenté trois autres nouveautés au cours de ces sept derniers mois. En outre, la nouvelle Swift arrivera au printemps prochain, sans compter les nouvelles motorisations et autres versions que
nous lancerons sur d’autres modèles.
Cet effet nouveauté a fait grimper nos ventes de 15% en 2015, et nous tablons sur une nouvelle augmentation de 12 % de nos immatriculations sur le marché français en 2016.

A MI-CHEMIN ENTRE CITADINE ET SUV, COMMENT SE POSITIONNE LA NOUVELLE IGNIS DANS LA GAMME ?


Notre plan produit est composé de deux piliers principaux : les citadines et les SUV. La nouvelle Ignis, qui est un peu la synthèse des deux, représente pour nous le premier SUV compact. C’est une voiture unique en son genre, pionnière de son segment, qui pourra être hybride, en deux ou quatre roues motrices.

VOUS AVEZ LANCÉ LE SYSTÈME HYBRIDE SHVS SUR LA BALENO, ET IL APPARAIT MAINTENANT SUR L’IGNIS. DOIT-ON COMPRENDRE QU’IL VA SE GÉNÉRALISER À L’ENSEMBLE DE LA GAMME ?


Le système SHVS va effectivement se généraliser, et sera disponible sur toutes nos nouveautés. Seul le nouveau S-Cross, que nous présentons au Mondial avec une face avant très expressive, ne le reçoit pas. En revanche, il reçoit deux nouveaux moteurs Boosterjet, qui sont exemplaires en termes de consommation et de rejets polluants.

Télécharger la version compléte du dossier de presse